Comment devenir photographe immobilier

devenir photographe immobilier

L’immobilier étant un investissement toujours autant en hausse, malgré toutes les crises économiques subies, c’est un marché qui se doit d’être toujours en alerte et à la pointe des évolutions de notre société. Et quoi de plus primordial lorsque l’on souhaite vendre au mieux un bien, que de savoir le mettre en valeur face aux futurs acheteurs ?

Voilà pourquoi on assiste ces dernières années à l’arrivée de photographies de qualité professionnelles au sein de toutes les agences immobilières dignes de ce nom.

Ainsi, que ce soit en vitrines ou sur les différents catalogues, les maisons et autres appartements sont aujourd’hui présentés sous un nouvel angle très design, et ce, grâce au savoir-faire des photographes immobiliers.

La photographie immobilière

Il est donc révolu le temps où les maisons et appartements à vendre ne bénéficiaient que de photos des plus banales, souvent très ennuyeuses à regarder.

En effet, on aguiche aujourd’hui les personnes souhaitant investir dans de la pierre en leur présentant des photographies de qualité, qui nous montrent ces bâtisses sous des angles des plus avantageux, qui donnent envie de visiter. Cela grâce, avant toute chose, à la technologie de la photographie, qui a connu une véritable révolution il y a 25 ans, en devenant numérique.

Car, quoi qu’on en dise, la photographie argentique telle qu’elle existait jusqu’alors, était très onéreuse dans le prix d’achat des pellicules et leurs futurs développements. Et seuls des professionnels de haut niveau savaient alors tirer leur épingle du jeu, mais leurs services étaient bien évidemment excessifs pour de simples et banales missions.

Aujourd’hui, le monde de la photographie a donc changé. Tout le monde peut faire de belles photos avec le moindre téléphone portable, et ce, quasiment sans débourser le moindre centime. Ne reste donc que le talent d’un photographe pour faire toute la différence, et c’est donc là que le photographe immobilier entre en scène.

Le photographe immobilier

Car heureusement pour ceux dont c’est encore le moyen de gagner un revenu mensuel, tout le monde ne peut s’improviser photographe. Il faut en effet avoir l’œil, ou en tous cas du talent pour cerner au mieux les meilleurs angles à « shooter » pour mettre en valeur un objet, que cela soit un livre ou une voiture par exemple.

Mais dans le cas de maisons ou d’appartements, il va falloir posséder un autre talent pour prendre de belles photos, car il va être capital que ces dernières puissent représenter au mieux chacune des pièces, et voire même les rendre plus belles et grandes qu’elles ne le sont réellement, grâce à l’utilisation d’objectifs tous différents les uns des autres.

Voilà les raisons qui poussent aujourd’hui les agences immobilières à faire appel à un photographe professionnel, qui connaîtra parfaitement sa partie, tout en étant bien moins cher que 30 ans auparavant pour le même travail. Tout le monde y trouve donc son compte, en commençant par le client qui, sans se déplacer dans l’urgence, peut apprécier les vues intérieures et extérieures d’une maison mise à la vente ou à la location.

Quel matériel pour devenir photographe immobilier ?

On ne va pas se mentir, il faut tout de même avoir un véritable sens artistique, et le coup d’œil qui saura faire la différence entre vos photos et celles des autres. En général, c’est assez flagrant en quelques coups d’œil, et ce talent, qui ne s’improvise pas, est déjà présent dès l’enfance.

Ensuite, il vous faudra bien sûr vous munir d’un bon appareil photo, d’un bon flash pour les prises de vues de nuit ou en intérieur, de bons objectifs comme un grand-angle par exemple, et d’un trépied de qualité.

Une fois les photos prises, il vous faudra certainement les retoucher pour leur donner le meilleur aspect possible. C’est pourquoi vous devrez vous munir de logiciels de retouche, tels que Photoshop, Adobe Lightroom ou Photomatix Pro.

Les spécificités d’un photographe immobilier

Pour réaliser des photos de qualité professionnelles, il faut tout d’abord comprendre tous les détails de la pratique de chaque prise de vue. Et la base en photographie immobilière, est de surveiller à ne jamais abuser d’inclinaison d’objectif vers le haut ou le bas.

Vous devez en effet vous assurer que les lignes verticales de votre photo soient le plus droites possibles, et surtout pas en trapèze. Le 2ème point capital sera d’éviter à tout prix à ce que des zones d’ombre ne prennent place sur vos photographies. Il faudra de toutes façons veiller à ce qu’il y ait le maximum de lumière possible au sein de chacune d’elles, afin de rendre chaque pièce rayonnante.

La dynamique des différentes expositions, notamment en extérieur, sera aussi à prendre en compte, mais dépendra surtout de la qualité de votre appareil. Pour vous faire connaître, et bien sûr vous faire embaucher, il faudra vous monter un pressbook ou portfolio, où vos photographies seront agencées dans un ordre concret qui montrera la qualité de votre travail. Ne vous restera plus alors, qu’à savoir vendre vos talents.